Directeur l’embrouille !

Le dialogue social est une expression qui est souvent vide de sens. Pour dialoguer il faut être deux et surtout,  il faut pouvoir échanger sur des bases mutuellement consenties. Cette semaine c’est un ordre du jour d’un Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) qui servira de guide à ce bon dialogue social, source de bien-être et pourfendeur des risques psychosociaux.

L’ordre du jour tient sur un recto sur lequel figurent 13 questions. Les 8 premières sont celles demandées par la direction. Les autres sont celles des syndicats. C’est déjà surprenant pour établir un dialogue partagé. Mais le clou de cet ordre du jour réside dans le minutage des questions.

L’ordre du jour in-extenso:

  • Point n°1: Approbation du procès verbal (5 minutes)

Points à la demande de la direction: (65 minutes !!)

  • Point n°2: Bilan de la médecine du travail (10 minutes)
  • Point n°3: Bilan 2011 du CHSCT (5 minutes)
  • Point n°4: Relevé des accidents du travail (5 minutes)
  • Point n°5: Travaux (10 minutes) 
  • Point n°6: Rapport d’activité du CLIN (10 minutes)
  • Point n°7: Mise en place du projet médical (20 minutes)
  • Point n°8: CLACT 2011 (Contrat Local d’Amélioration des Conditions de Travail) (5 minutes)

Points à la demande des syndicats: (100 minutes)

  • Point n°9: Retour sur la mise en place du DPI (dossier Patient Informatisé) (15 minutes)
  • Point n°10: PAPRIPACT 2012 (Plan Annuel de Prévention des Risques Professionnels et de l’Amélioration des Conditions de Travail) – Groupe de travail sur les AT (5 minutes) – Organisation du travail et plannings (5 minutes) – Risques psychosociaux (5 minutes) – Enquête sur le soulèvement des charges lourdes (10 minutes)
  • Point n°11: Déviance et violence (40 minutes)
  • Point n°12: Fonctionnement du CHSCT (15 minutes)
  • Point n°13: Questions diverses (5 minutes)

TOTAL = 175 minutes de présentation, après on dialogue social !!!

Tout le monde sait qu’au bout de 90 minutes de débat il faut impérativement réaliser des pauses pour conserver la qualité des échanges. Ce directeur aussi. Mais justement, parce qu’il n’est pas intéressé par la qualité, il fera trainer, s’arrogeant d’abord les premières questions, pour ensuite – après 65 minutes d’exposés et autant de débats – permettre aux représentants du personnel de s’exprimer.

Malheureusement ce directeur n’est pas un cas isolé. Cette volonté d’étouffer le débat est même très courante. Certains ordres du jour pouvant dépasser les 20 questions et les 5 heures de débats. Ces managers sont tels les seigneurs féodaux.  Ils ne gèrent pas: ils règnent ! Ils sont incapables de soutenir les faits soulevés par nos représentants. Ils n’ont pas de réponse! Alors ils occupent le temps. Ils ne savent pas échanger. Ils remplissent des obligations légales de consultations et certains ne s’en soucient même plus.

Ils gèrent les ressources qu’elles soient humaines ou financières. Les personnels de remplacement ne sont-ils pas devenus des mensualités ? Le « directeur l’embrouille » exige pourtant de ses sujets l’accomplissement de toutes leurs obligations sans appliquer cette exigence pour lui même. En effet, application des articles L4121-1 et suivants du code du travail le directeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Or en négligeant le dialogue social, en fragilisant les rapports sociaux au sein de son établissement, le « directeur l’embrouille » installe les facteurs de risques psychosociaux dans son établissement et porte ainsi atteinte à la santé physique et mentale des travailleurs. La suffisance est bien souvent le symptôme de l’incompétence.

DG

.

télécharger cet article au format PDF

.

1 comment for “Directeur l’embrouille !

  1. Pionnier A
    20 juin 2012 at 19 h 23 min

    et ba !
    mon taulier devrait lire cet article, prochain CTE il a mis 44 points à l’ordre du jour, et nous on a mis 43 questions, et biensur nos questions passent après les points du Sieur.
    Dès demain je lui donne copie de ce post et lui redonne le lien du Blog, il en a besoin le Mr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *