HOPITAL DE MONTAUBAN : DÉTERMINÉS LES AGENTS GAGNENT LE RESPECT !

victoireDe 14 heures  à 1 heure du matin.

 

L’équivalent de quatre marathons ! Onze heures de débats acharnés pour préserver leurs droits et leurs conditions de travail ! La négociation entre les représentants du personnel et la direction du Centre hospitalier sous le regard de 300 agents  fut d’une rare intensité. Ils l’ont dit ! Ils l’ont fait ! Ils ne lâchent rien !

Après plusieurs interruptions de séance, de compte-rendus aux agents, de votes des agents, des propositions ont été présentées par écrit au directeur.

Vers 21 H 30, le directeur refuse de donner une réponse avant lundi. 300 agents et davantage par la suite à la sortie des équipes du soir, ont envahi la salle de réunion.

Le directeur arrête la discussion et veut partir avec ces 3 adjoints.

Les 350 agents, les secrétaires des Unions départementales des syndicats FO et CGT ont bloqué les portes. Le directeur a appelé la préfecture et a menacé de porter plainte contre les 3 secrétaires de syndicats. Puis il  a appelé l’ARS.  La directrice viendra le matin pour rencontrer les syndicalistes.

Vers 23 heures, les agents arrivant toujours, le secrétaire de l’Union Départementale FO appelle la Députée ! Elle est venue de suite, a tenté de parler avec le directeur et  a appelé l’ARS. Vers minuit passé,  les syndicats demandent aux agents de sortir de la salle et de reprendre les négociations, avec l’accord du directeur et en présence de la députée.

Vers 1 heure du matin, le directeur a accepté notre proposition d’accord local RTT, l’a écrit et signé devant nous.

Agnès Séguela, la secrétaire du syndicat FO, est contente : « Aux 300 à 400 agents toujours présents, nous avons pu annoncer la victoire . La mobilisation a payé. »

La directrice de l’ARS reprend la main

Selon un article paru dans la dépêche du lendemain, Monique Cavalier directrice de l’agence régionale de santé de Midi-Pyrénées s’est rendue sur site, à l’intérieur du Centre hospitalier de Montauban : «Après les événements de la nuit j’ai tenu à être personnellement présente dans l’hôpital pour rencontrer l’équipe de direction et les organisations syndicales.» nous confiait-elle en fin de matinée. Et de poursuivre : «Nous avons tenu hier dans la matinée une réunion visant à mettre à plat toutes les difficultés rencontrées. J’ai esquissé un cadre de travail, de rencontres, de thématiques à aborder dans un délai bref. ….L’ARS accompagnera cela dans un souci de grande transparence en tenant compte des avis de tous (corps médical, direction, organisations syndicales, personnel non-médical etc.) D’autres sujets à travailler pourront être définis dans le cadre des chantiers à mener. Concernant les personnels, la stagiarisation, les remplacements, tout cela sera inscrit à l’ordre du jour de la réunion de lundi qui définira les grandes lignes à aborder lors de ces négociations entre partenaires sociaux et direction. »

 

Ne pas accepter l’inacceptable !

Les personnels du Centre hospitalier de Montauban ont fait preuve d’une détermination rassurante. Les personnels ont donné de la force à la revendication et les syndicats peuvent dès lors négocier dans de bien meilleures conditions. Un bel exemple à suivre.

.

3 comments for “HOPITAL DE MONTAUBAN : DÉTERMINÉS LES AGENTS GAGNENT LE RESPECT !

  1. Jean-Louis JOUAI
    9 octobre 2013 at 15 h 18 min

    Camarades ne baissez pas les bras .Les voyoux ce sont les employeurs. C’est contre eux que les agents devraient porter plainte pour non assistance à personne en danger.Nous aussi en 2008 avons retenus notre direction pendant une journée et nous avons sauvé des contractuels et nous en sommes fiers.
    Amitiès .
    Le secrétaire du ch pierrefeu du var jl JOUAI

  2. filly
    18 septembre 2013 at 11 h 35 min

    Déplorable de devoir en arriver à des situations de blocage telles que celle-ci mais force est de constater qu’il n’y a plus que ça qui marche. Marisol Touraine avait pourtant promis de remettre la démocratie au coeur des hôpitaux. Il serait temps que les syndicats et le gouvernement trouvent un accord pour que chacun soit respecté car depuis la loi HPST, les directeurs se prennent pour les nombrils du monde, ils se sentent tout puissants, dilapident le patrimoine hospitalier, attaquent en justice à tout vent les syndicats puisqu’ils n’ont plus besoin de l’accord d’ester en justice donné auparavant par le CA… Les CTE ne sont plus qu’une chambre d’enregistrement, la seule instance qui fait trembler les directeurs reste encore le CHSCT mais jusqu’à quand ?

    • Lory Frederique
      7 octobre 2013 at 18 h 50 min

      Et le directeur de l’hôpital porte plainte contre les 2 secrétaires des organisations syndicales qui ne font que défendre les DROITS des salariés du CH…le droit syndical est vraiment bafoué de plus en plus , qu’attendons nous pour réagir ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *