L’observatoire pour les suicides est créé !

observatoire

Créé pour une durée de quatre ans par le Décret n° 2013-809 du 9 septembre 2013, l’ Observatoire national du suicide, sera indépendant et pluridisciplinaire.

C’est une des mesures proposée par le rapport du CESE présenté par Didier Bernus, Secrétaire Général de la Fédération FO des services Publics et des services de Santé. « Notre travail, comme celui de tout ceux qui milite pour un monde meilleur que celui dans lequel nous sommes, c’est de redonner espoir à ceux qui l’on perdu. La période est difficile certes, mais elle n’est pas éternelle ».

Précédemment,  L’appel des 44 lancé le 22 mai 2011 dans les colonnes du journal Libération pour la création de cet observatoire a créé  la dynamique nécessaire pour convaincre un par un tous les acteurs concernés. Pour évoluer vers le meilleur, l’observation est indispensable. Souhaitons que les travaux seront fructueux et permettront une véritable prévention efficace jusqu’au monde du travail.

Ses missions sont les suivantes :

  • coordonner les différents producteurs de données et améliorer le suivi des suicides et tentatives de suicide ;
  • développer la connaissance des facteurs de risque et des mécanismes conduisant aux suicides et aux tentatives de suicide, afin d’en améliorer la prévention ;
  • promouvoir et valoriser les dispositifs de collecte, de suivi et d’alerte sur le suicide en participant à la diffusion des résultats et en facilitant l’accès aux bases de données ;
  • évaluer l’effet des politiques publiques en matière de prévention du suicide et des tentatives de suicide ;
  • produire des recommandations, notamment en matière de prévention.

L’Observatoire national du suicide est présidé par le ministre chargé de la santé et se compose d’une quarantaine de membres.

La présidence déléguée est assurée par le directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. (DREES)

Rappel de l’intervention de Didier Bernus, Secrétaire Général de la Fédération FO et rapporteur de l’avis du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) pour un plaidoyer pour la prévention active du suicide, lors du salon Préventica à Lille.

 

Précédent article sur le sujet : Observatoire des suicides: Feu vert de Marisol Touraine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *