Podensac : imbroglio à la maison de retraite

le republicainLe syndicat dénonce les conditions de vie des résidants, l’ARS s’étonne de l’absentéisme du personnel.

Dernière mise à jour : 25/10/2013 à 17:15

FO-podensacLe piquet de grève en place devant la maison de retraite.

Comme annoncé, les employés de la maison de retraite centre de soins de Podensac, membres du syndicat Force Ouvrière, ont effectué, vendredi et samedi, une large opération de revendications et d’informations. Il s’agissait de faire suite à la décision prise en juillet par l’ARS (Agence régionale de santé) de créer 12 postes d’aides-soignants pour aider à assurer de bons services dans cet établissement qui est l’un des plus anciens du secteur.

Daniel Pentecôte, secrétaire départemental FO précise les raisons de cet appel au rassemblement. «Nous voulons trouver une solution tous ensemble, avec les dirigeants et les élus qui nous ont soutenus, mais aussi alerter les responsables sur la nécessité de créer au plus vite les postes prévus».

Au mois de juillet, de nombreux élus s’étaient mobilisés pour soutenir la demande du syndicat FO qui estime au même titre avoir obtenu cette décision. Aux côtés du député Gilles Savary, pas moins de six maires du canton s’étaient engagés dans le sillage des deux ministres concernés des Affaires sociales et de santé, et des personnes âgées.

Deux jours de mobilisation

L’un de ces élus, Bernard Mateille, maire de Podensac, a rencontré ce samedi les manifestants. Mais la loi de 2009 qui a renforcé le pouvoir des directeurs des centres de santé a également retiré aux maires leurs postes au conseil d’administration des établissements hospitaliers.

Sans vouloir mettre en cause cette mesure, il faut bien replacer dans les mains des vrais responsables la situation constatée à Podensac. «Nous avons aussi voulu ce rassemblement durant ces deux jours pour manifester notre inquiétude, car la moitié de la somme prévue pour recruter les 12 aides-soignants a été allouée ailleurs», précisent Séverine Ader, secrétaire du Comité d’hygiène et de sécurité, et Sophie Guery, infirmière au centre hospitalier du Sud-Gironde.

Les candidats sont là

Devant l’établissement, les grévistes sont étonnés qu’au lendemain de leur intervention sur le marché de Podensac, 26 candidatures soient annoncées par Mariette Combrade, la directrice. Il semblerait donc, contrairement à ce que qui avait été avancé, que des candidats ont bien postulé. Philippe Fort, directeur de la délégation territoriale de la Gironde de l’ARS, n’a pas tardé à répondre noir sur blanc au courrier de revendications du syndicat FO. Pour lui, la mise en place du recrutement est bien en marche mais est absorbée par un phénomène d’absences au sein des effectifs: «La direction déplore que les recrutements ne soient pas venus renforcer les effectifs mais aient été absorbés par l’absentéisme. La politique de recrutement reste active, et les départs en formation de qualification du personnel sont actés.»

Dans ce même courrier, Philippe Fort met l’accent sur la reconstruction des locaux: «Les pouvoirs publics vont faire un effort considérable pour aider à reconstruire l’EHPAD de Podensac, il importe de le construire ensemble, et d’aller de l’avant.»

Pour améliorer les conditions de travail, mais aussi la qualité d’accueil de près de 300 résidants, la maison de retraite centre de soins de Podensac se trouve au centre d’un grand projet de restructuration. Il semble donc que Daniel Pentecôte et les adhérents de FO qui se sont fortement mobilisés durant ces deux jours soient en situation de trouver des réponses à leurs questions. Il paraît en effet nécessaire que la tension se calme entre les deux parties pour qu’elles trouvent un terrain d’entente.

Norbert LADOS

1 comment for “Podensac : imbroglio à la maison de retraite

  1. 27 octobre 2013 at 21 h 34 min

    C’est regrettable de laisser s’éterniser la situation au Centre de Soins de l’HEPAH de Podensac.Encore plus grave, que pour régler une partie des problèmes,que la somme allouée à cet effet ait été utilisée « ailleurs ».
    Épaulés depuis Juillet par de nombreux Élus avec l’aide, de nos Adhérents,la remise en place et la restructuration des locaux,ainsi que l’augmentation du Personnel,devrait être accélérer. Ce Centre de soins comportant 300 résidents, devrait faire l’objet d’une priorité accélérée!Bernadette Faille Nord Pas-de-Calais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *