La violence n’est pas un risque du métier acceptable !

violences à l'hôpitalDe nombreux actes de violence se propagent dans les établissements hospitaliers en augmentant sensiblement ces dernières années, comme le prouve les chiffres présentés par l’Observatoire National des Violences en milieu de Santé (ONVS). (voir aussi cet article  « Les soignants à l’épreuve des violences » dans Infirmière .com)

Si les militaires sont par excellence dans l’exercice de leurs missions, il n’en est pas de même à l’hôpital.

Des personnels soignants, mais aussi des personnels administratifs subissent des actes de violences qui sont pour FO, toujours inadmissibles !

Certains responsables  sont souvent tentés d’employer  le poncif impertinent : « Ce sont les risques du métier ! » Pour les personnels sur le terrain avec FO , cette réponse n’est pas acceptable !

Les infirmiers, mais plus généralement l’ensemble des agents hospitaliers ne sont pas payés pour se faire taper dessus ! Faut-il encore rappeler que l’employeur hospitalier a une obligation absolue d’assurer la santé et la sécurité des agents qui sont sous sa responsabilité !

Les récentes affaires, dont celle du Centre Hospitalier de Cadillac en Gironde, ne sont que la partie apparente de l’iceberg du malaise profond qui s’installe un peu partout, à l’extérieur comme à l’intérieur de l’hôpital.

La logique comptable que les gouvernements successifs accompagnent depuis plus de 10 ans maintenant, commence à produire ses effets dévastateurs dans tous les secteurs. C’est celui du chômage, de la précarité, de l’intensification du travail,  de la souffrance au travail et maintenant, progressivement s’installe la violence à l’hôpital !

Force Ouvrière,  qui a rassemblé les principaux établissements victimes de plans sociaux, a demandé au Gouvernement d’arrêter cette politique et de débloquer en urgence des crédits pour les hôpitaux !  La ministre de la Santé annonce qu’il faut que ce dernier économise encore plus de 500 millions d’euros en 2014 !

C’est une politique irresponsable et il n’est donc pas besoin de se rendre au chevet des victimes pour tenter de se dédouaner !

 

Contre cette violence, les hospitaliers sont en colère et le gouvernement aurait tort de la sous estimer !

 

 

Le communiqué de FO-santé sur l’acte de violence au Centre Hospitalier de Cadillac en Gironde

 

VIDEO. Les agressions se multiplient dans les hôpitaux

A l’image des derniers événements survenus à Marseille, les actes de violence ont doublé l’an passé dans les établissements hospitaliers.

Par

Mis à jour le , publié le

Les personnels sur le terrain attendent toujours les réponses !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *