le-temps-qui-passe

Inspiré de  » La persistance de la mémoire », populairement connue comme « les montres molles « , a été peint par Salvador Dali en 1931
Salvador Dalí a peint ce tableau en pleine époque surréaliste, lors d’une période de transitions personnelles et créatrices. La persistance de la mémoire, allégorie de l’immortalité, est une des oeuvres les plus puissantes de Dalí et des plus connues de l’art mondial, aux dimensions modestes de 24X33cm, créée lorsque l’artiste avait 27 ans. Ce tableau, visible au Théâtre-Musée Dalí de Figueres, est né lorsque le maître, après un dîner terminé par du Camembert, a entamé une réflexion compulsive sur les mystères des éléments durs et mous, puis s’est immédiatement mis à travailler, frénétiquement et toute la nuit, en introduisant sur la toile trois montres à demi-fondues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *