Le travail peut-il devenir supportable ?

clot-gollac-le travailLe travail insupportable, c’est celui qui conduit au stress,  la perte d’estime de soi, la perte d’identité, les difficultés relationnelles, le burnout allant jusqu’au suicide.

Les auteurs regrettent que tous les plans de prévention des risques psychosociaux visent à une meilleure adaptation des travailleurs à leur travail sans que ce travail ne change. Ils dénoncent « les plans d’actions qui laissent l’action en plan » et qui visent à rendre le salarié responsable de sa situation. Ces plans évitent surtout de parler du travail lui-même et de ses conditions d’exercice.

Maintenant c’est à l’homme de s’adapter au travail et non pas, comme l’impose le code du travail, d’adapter le travail à l’homme. L’objectif du nouveau management serait de doter chacun d’un capital personnel d’adaptation et d’une compétence psychosociale à entretenir soi même afin de pouvoir s’adapter aux nouvelles contraintes du travail. Le psychologique est en train de devenir le social d’un monde sans social !

Il faut rentrer dans le travail réel, un travail toujours fourni à plusieurs, dans lequel il faut privilégier les organisations apprenantes et abandonner celles qui privilégient les cadences infernales (taylorisme) ou le juste à temps, le travail sans marge (lean production). Ainsi, il faut que les observations du terrain en termes de risque ou de qualité remontent et soient prises en compte par la hiérarchie.

C’est pourquoi, selon les auteurs il faut mettre en place des organisations apprenantes pour écouter les acteurs du terrain. Ceci aurait permis par exemple d’éviter bien des scandales sanitaires ; médiator, les pilules de 3ème génération, les prothèses mammaires, mais aussi les prothèses de hanches non certifiées, le miel frauduleux composé de sirop de sucre, la viande de cheval, etc., etc. Tous ces scandales « suffisent à comprendre que la recherche de la rentabilité financière à court terme guide ces entreprises. Beaucoup d’études en gestion l’établissent et l’on parle désormais à haute voix d’une nécessaire « définanciarisation »  des organisations pour éviter que la valeur travail ne tombe dans le trou noir de la finance. »

Un livre pour comprendre que les risques psychosociaux ne doivent pas conduire à la psychiatrisation de masse du monde du travail ce qui est bien sr contraire aux principes d’une société démocratique !

France culture résume très bien cet ouvrage

La synthèse sur France culture ICI

   .

1 comment for “Le travail peut-il devenir supportable ?

  1. 13 juin 2014 at 10 h 50 min

    pour certaines personnes je pense que oui (en retraite je n’ai pas connu cela), mais autour de moi c’est courant surtout, en cette période de crise, d’austérité, des patrons ont parfois tendance à en faire reporter cela sur leurs employés et les dits employés eux mêmes le fonds sur leur entourage (cet le cas pour mes enfants et je dois assumer) Merci pour cet
    article qui m’a permis de dire ce que je ressens!Bernadette Faille,veuve;mère de 4 enfants et
    8 petits enfants – Ex.Secrétaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *