Du dialogue psychosocial au flagrant délire !

.

dialoguesourdDébut juillet c’est le fiasco de la conférence sociale présidée par le Président de la République. Comment pouvait-il en être autrement ?

 

Il est très rare, pour le pas dire exceptionnel, que la Confédération FO ne réponde pas aux invitations qui lui sont faites pour s’exprimer. Elle y est allé le premier jour ! Mais devant l’impossibilité de porter ses revendications elle a préféré décliner l’invitation.

Cela peut paraître surprenant mais observons les faits tels qu’ils se présentaient :

 

FO aurait dû participer à la table ronde n°7 intitulée « le dialogue social dans le processus de réforme de l’action publique ».

Cette table ronde comportait 2 parties :

« les enjeux de la réforme de l’organisation territoriale de la République »

« la concertation avec les partenaires sociaux ».

 

Des sujets d’importance avec des enjeux énormes ! Tout cela en une demi-journée !

Qui est invité autour de la même table ?

  • 9 fédérations de fonctionnaires
  • 3 associations d’élus territoriaux (AMF, ADF, ARF)
  • 4 organisations professionnelles (MEDEF, CGPME, UPA et UDES),
  • 1 ministre de la Fonction Publique
  • 1 « facilitateur » Patrick Bouin !

 

18 intervenants ce qui représente un temps de parole moyen de 5 minutes par organisation… quel dialogue !!!

 

C’était ça la conférence sociale ! Un leurre sans lendemain. Pourtant ce ne sont pas les revendications qui manquent ! FO voulait les présenter ! Mais en 5 minutes cela représentait un risque psychosocial majeur ! C’est un peu court !

 

 

Mais le prix du flagrant délire revient au Centre Hospitalier de Chartres !

L’exemple venant du haut il inspire les meilleurs dirigeants !

Dans les centres hospitaliers, les instances représentatives du personnel, CTE et CHSCT, sont les instruments du dialogue social. Le ministre du dialogue social devrait visiter le Centre Hospitalier de Chartres ! Il prendrait connaissance d’une formidable efficacité dans le traitement de problème par le dialogue social.

 

87 questions à l’ordre du jour du Comité Technique d’Etablissement

Il doit s’agir d’un record ! (à vérifier !) 87 questions entre 9h et 13h45 ! 4 h 45 de « débat » soit environ 3 minutes par question !

 

Le compte rendu du CTE en MP3 !

Là encore la direction du centre Hospitalier de Chartres fait dans l’innovation. Vous voulez consulter le procès verbal ? Consultez la cassette !

 

Faut-il ajouter des commentaires ?

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *