DU RIFIFI AUX HÔPITAUX de MARSEILLE

ap-hm_logoC’est à l’occasion d’une conférence de presse organisée par les syndicats FO, CGT et la CNI (Coordination Nationale Infirmière) que les syndicats de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (l’APHM) ont communiqué aux journalistes une liste de dysfonctionnements graves dans le 3ème plus grand CHRU de France.

 

Plus d’un milliard de dettes !

Les syndicats dénoncent tout d’abord le contexte de crise qui n’épargne pas l’APHM qui connaît un endettement de plus de 1 MILLIARD d’euros. Un déficit qui ne cesse de se creuser et bien sûr un plan de retour à l’équilibre qui remet essentiellement en cause les dépenses de personnels par des suppressions d’emplois, de services, le blocage des carrières pour les agents, des astreintes imposées et non payées, etc. etc.

 

Des conditions de travail extrêmes

Les syndicats dénoncent dans le dossier remis à la presse « des conditions de travail extrêmement difficiles pour l’ensemble des personnels (manque d’agents toutes catégories, manque de matériel, pool de remplacement pas en place, déplacements permanents d’agents, absentéisme en hausse, difficultés relationnelles majeures…) »

 

Plus loin les syndicats exposent que dans cette administration centrale « les situations de détresse dans lesquelles se trouvent les personnels de ce secteur sont nombreuses et rien n’est mis en place pour y faire face. »

 

Huit pages dans lesquelles les syndicats dénoncent en détail les dysfonctionnements de cet établissement. A lire absolument !

 

ICI L’intégralité du communiqué des syndicats FO-CGT et CNI

 

Construire le rapport de force nécessaire !

 

Oui les syndicats de l’APHM expriment leur grand regret de démonter ainsi l’image d’excellence que s’acharne à véhiculer la direction générale qui refuse tout dialogue. C’est pour le moins inacceptable et encore plus lorsque l’austérité est imposée partout, dans tous les services.

« Nous ne pouvons pas accepter que ce soit toujours les mêmes qui fassent les frais de décisions d’économies. C’est pourquoi nous invitons les personnels à construire le rapport de force nécessaire pour faire changer les choses, à partir de leurs préoccupations quotidiennes, sur le contenu de leur travail et leur volonté de le réaliser correctement. »

 

Tout plaide une fois encore en faveur d’une journée de grève interprofessionnelle à laquelle la confédération FO a appelé lors du congrès confédéral de Tours. C’est décidé !

.fo

Les Confédérations  FO, CGT et Solidaire,  appellent à une journée de grève interprofessionnelle le 9 avril 2019

0.

 

 

.
article de presse en relation:

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *