Le développement durable de la précarité à l’hôpital consacré par le Gouvernement ?

sous%20pression--672x359

.

C’est à peine croyable. En signant un protocole national d’accord pour titulariser les contractuels de la Fonction Publique, FO pensait amorcer la pompe du bon sens pour que le statut des fonctionnaires soit respecté, c’est-à-dire, que tous les emplois permanents soient pourvus par des titulaires.

Patratas ! Trahison ? Mensonge ? Inconséquence ?

.

Cette semaine le ministère de la Santé propose aux syndicats des personnels hospitaliers de créer un statut de contractuel permanent par décret !

Les 200 000 contractuels de l’hôpital vont ainsi perdre toute espérance d’être un jour titularisés et donc de pouvoir travailler sereinement dans un emploi permanent, stable et non soumis aux aléas financiers d’un hôpital !

Quand nous constatons que sur ces 200 000 contractuels, 119 958 sont des agents de catégorie C (donc ASHQ, AS, AP, AMP), qui pourraient être stagiairisés sans aucune difficulté réglementaire, pour cela, il faudrait avoir une véritable volonté politique de rompre avec la précarité accrue que nous observons aujourd’hui dans nos établissements.

.

Aujourd’hui la fonction publique hospitalière est hors la loi et plutôt que d’encourager le respect de la Loi, le gouvernement préfère changer la Loi !

Aujourd’hui, l’on nous répond qu’il faut ce texte pour sécuriser le parcours professionnel des agents non titulaires.

Pour nous, la meilleure sécurisation qu’on peut leur proposer s’appelle la titularisation.

En refusant cela le gouvernement choisi d’aggraver encore les conditions de travail des personnels déjà très difficiles.

.

C’est pourquoi les fédérations FO, CGT, SUD et UNSA exigent le retrait de ce texte de l’ordre du jour du Conseil supérieur convoqué ce 8 juillet !

Si tel n’était pas le cas, les fédérations syndicales pourraient en tirer toutes les conséquences sur les suites à donner à la volonté de dialogue social  médiatiquement affiché par le gouvernement !

..

Cet article au format PDF pour diffusion

.

1 comment for “Le développement durable de la précarité à l’hôpital consacré par le Gouvernement ?

  1. BLIN
    6 juillet 2015 at 9 h 32 min

    Voilà, le point de rupture avec notre statut est arrivé. FO du CHU de RENNES rappelait le 25 juin dernier, à Monsieur le Directeur de l’ARS ‘BRETAGNE’ qu’une administration, n’a pas autorisation d’utiliser les postes permanents, à des fins d’emplois, autre que des emplois titulaires. Que par ailleurs, une telle politique d’établissement, freinaient considérablement l’évolution de carrière de chaque titulaire, qui eux, sont soumis à des ratios. Donc, le fait d’affaiblir le nombre des emplois permanents dans un établissement, réduisait bien les avancements des titulaires. Nous demandions à l’ARS d’intervenir pour mettre un terme à une telle Politique abusive dans l’établissement,d’autant plus, que tous nos contractuels sont ainsi précarisés, puisque selon la réglementation, ils devraient être mis en stage en vu d’être à leur tour, titularisés. Visiblement, à l’écoute des explications fuyardes de l’A.R.S, qui tente d’échapper à la question Force-Ouvrière, on peut dire, qu’elle ne s’en trouve nullement dérangée. Le problème posé ne l’intéresse pas. Seul compte, l’objectif de réaliser des économies sur la masse salariale. C’est ce qu’ils appellent : le dialogue social !
    Cher(e)s collègue (s), tout reste à faire.Le respect de la Loi par nos administrations, s’étiole et notre protection avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *