La rentrée dégueulasse à l’hôpital !

reforme-hopital-public

.

Vacances terminées, réalités retrouvées !

Dans les hôpitaux c’est une politique de rigueur qui s’installe par une évolution des recettes inférieures à l’évolution des dépenses. L’hôpital se trouve donc plongé dans une situation déficitaire. L’endettement des établissements de santé publics a triplé en dix ans, frôlant les 30 milliards d’euros, fin 2012. « Certains établissements de santé sont proches de la rupture de trésorerie », relève la Cour des comptes. Fragilisées par la crise financière, les banques rechignent à prêter aux hôpitaux. (Avant c’était la sécurité sociale qui finançait la totalité des activités hospitalières, emprunt compris. Aujourd’hui, les banques ont pris une part du marché et comme pour les Etats, elles créaient du déficit, encouragent la dette car c’est une affaire juteuse)

.

Les personnels au bord du KO !

Cette situation entraîne de multiples conséquences non seulement sur les conditions de travail des personnels mais aussi sur la qualité et la sécurité des soins.

La hausse vertigineuse des absences pour raisons de santé traduit ce malaise, ce mal-être des personnels hospitaliers qui subissent de plein fouet les contraintes budgétaires. Rappels sur les congés, sur les repos, dépassement du temps de travail maximum, heures supplémentaires non payées et non récupérées, changements incessants des jours de repos et de travail, menaces, sanctions, le management  autoritaire gagne du terrain.

Les hospitaliers sont aussi des fonctionnaires qui voient leur salaire bloqué depuis 2010 et jusqu’à la prochaine campagne présidentielle ! 7 ans sans que la valeur du point d’indice n’augmente. 7 ans d’aggravation des conditions de travail ! 7 ans de déficit en hausse sans aucune perspective d’amélioration et la situation se dégrade encore. Comment peut-on faire croire encore que ce sont les dépenses de personnels qui sont la cause de ces déficits ?

.

56 milliards pour les actionnaires, austérité pour les hôpitaux !

Non cette politique d’austérité imposée aux hôpitaux, et à tout le monde du travail en général, est une absurdité économique, une injustice sociale, une source d’inégalités que les gouvernements accompagnent, soutenus malheureusement par quelques syndicats qui s’écartent ainsi de leur rôle essentiel de défense des intérêts des seuls travailleurs.

Observer que les actionnaires des entreprises françaises ont perçu 56 milliards d’Euros de dividendes en 2014 et leur donner 40 milliards d’aides sans contrepartie tout en pillant l’hôpital de ses ressources, c’est dégueulasse !

.

Comment devenir actionnaire de vos propres intérêts !

Il faut faire barrage partout à toutes les mesures qui traumatisent les conditions de travail des hospitaliers car nulle part elles n’ont apporté des réponses durables. A Paris comme à Marseille, Valognes et dans de nombreuses villes la mobilisation paie et fait reculer l’austérité. Le syndicalisme libre de toute emprise de l’Etat, des partis et des églises, le syndicat FO est un outil formidable pour créer les solidarités nécessaires. Investissez dans ses actions !

°

3 comments for “La rentrée dégueulasse à l’hôpital !

  1. Philippe
    31 août 2015 at 16 h 50 min

    Nous rejoignons complètement SAUVAGE…Pour les citoyens de ce Pays, le changement c’est maintenant! Si on le décide évidemment…
    Aux salariés d’être collectifs pour se réunir dans l’action.
    Nous sommes effectivement rendus dans l’urgence.
    le problème des hospitaliers, c’est que leur droit de grève est anéanti, car ils ne peuvent abandonner la prise en charge de leurs Patients.
    Mais il suffirait de peu, pour que tout bascule…bravo à ceux qui battent le pavé.

  2. Sandra33
    31 août 2015 at 16 h 04 min

    malheureusement, l’impact du burn out à l’hôpital impacte aussi les administratifs, les techniques divers….!
    Quel drame que cela se passe dans la méconnaissance et/ou le désintérêt général, car la prise en charge du patient se dégrade de plus en plus, et le public commun ne comprend pas combien se qui se passe aujourd’hui, est dramatique pour l’avenir.

  3. Sauvage
    31 août 2015 at 15 h 16 min

    A quand une grande manif des blouses blanches, une grande manifestation avec blocage, comme l’on fait les taxis, les agriculteurs. …etc.
    Il faut arrêter de faire de la séduction auprès des cadres,de la direction ….
    Bougeons. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *