Le 26 janvier ! Etre ou ne pas être….en grève ?

26%20JANVIER%202016%20TOUS%20EN%20GREVE[2]Etre ou ne pas être….

.

Levez-vous ou taisez-vous !

Un salaire bloqué depuis 6 ans , des cotisations qui augmentent (retraite, mutuelle, etc.), emplois précaires en hausse, pas de statut, des droits bafoués, des organisations du travail insupportables, de la rigueur sans fin ni objectif, ça suffit ! Le 26 janvier, les organisations syndicales de fonctionnaires vous appellent à la mobilisation pour mettre un coup d’arrêt à ces constats ! Alors il appartient à chacun de se lever ou de se taire !

 

Des raisons de se plaindre

Non seulement les salaires sont bloqués depuis 2010 ! (6 ans) mais les cotisations retraite augmentent et, cerise sur le gâteau, le gouvernement supprime en 2016 les réductions d’avancement d’échelon ce qui va encore aggraver cette perte du pouvoir d’achat. Une perte qui dépasse maintenant les 10 %, c’est-à-dire que chaque mois un agent qui est à 1 500 euros par mois devrait en percevoir 1 650 ! Si l’on ajoute à cela l’augmentation de la durée des carrières, les fonctionnaires se trouvent privés de toute reconnaissance si ce n’est pour les quelques uns qui seront sélectionnés comme les plus méritants et qui percevront en partie ce que les autres perdront en totalité. Le salaire au mérite que le gouvernement veut mettre en œuvre, c’est nier le travail collectif formidable des fonctionnaires qui n’est malheureusement reconnu que dans les périodes de crises graves comme ce fut le cas lors des attentats de 2015.

En baissant les salaires, en précarisant davantage les emplois, en réduisant les moyens pour un travail de qualité, le gouvernement nie l’efficacité de la fonction publique et de ses agents.

Les raisons de se lever et de dire : ça suffit !

Si cela pouvait au moins servir à quelque chose ! Cette perte du pouvoir d’achats ne débouche sur rien puisque le chômage ne cesse d’augmenter, les emplois de services publics se précarisent (+ de 20% d’agents contractuels aujourd’hui) et tout ce qui pourrait porter aide au monde du travail est battu en brèche par le pouvoir qui devient actuellement un relais du patronat !

L’exemple d’Air France est édifiant ! Plan de licenciement qui ulcère les salariés et bénéfices en hausse qui réjouit les actionnaires !

C’est donc toute cette politique contre l’emploi, contre les services publics et contre les fonctionnaires qu’il faut enrayer. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.

Le 26 janvier vous avez le choix entre, vous coucher et vous taire ou, vous levez et dire collectivement : ça suffit !

 

Pour nous ça suffit !

Le 26 janvier c’est la grève !

.

cet article au format PDF pour diffusion

.

.


 

« Être, ou ne pas être, telle est la question.

Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte ? Mourir… dormir, rien de plus ;… »

Pour aller plus loin sur « To be or not to be ? »

 

Pour aller encore plus loin: « Discours de la servitude volontaire » :

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *