Le non respect du droit à l’hôpital ! Faut-il des morts pour réagir ?

travail-rps-wegCa va mal finir !

18 heures de travail planifiés sur 24 heures ! C’est au Centre Hospitalier de Saverne dans le Bas-Rhin. Le syndicat FO ne décolère pas devant l’irresponsabilité de la direction en matière d’organisation du temps de travail.

.

Quelques faits relevés ce mois ci dans ce centre hospitalier :

– Un agent se voit imposer de prendre son poste le matin de 6h30 à 14 heures (7h30 décomptées 7h) de rentrer chez lui, et de prendre le soir même un poste de nuit de 20h30 jusqu’au lendemain matin 7 heures ! Ainsi, cet agent doit rester à la disposition de l’employeur 18 heures sur une période de 24 heures !!!!

– La direction impose par note de service 12h30 de travail par jour pour les week-ends et jours fériés y compris aux femmes enceintes. L’une d’entre elle a fait un malaise directement lié à cette forme d’organisation du travail.

–  Régulièrement les tableaux de service font état de 55 heures de travail sur 7 jours glissants.

– Les agents qui partent en congés annuels du lundi au vendredi reviennent travailler le WE sans bénéficier des repos légaux.

– Les congés annuels sont fractionnés par périodes imposées de 3 jours par ci et 2 jours par là.

– Quand la relève n’arrive pas, les agents doivent prolonger leur journée au delà de 14 heures de travail !

– Comme il n’y a souvent plus qu’un agent en poste, la réduction quotidienne d’une heure de travail normalement accordée au bout du deuxième mois de grossesse est refusée.

– Les temps partiels servent de « bouches trous » et sont quasiment annualisés par de longues périodes à 90% ou à temps plein suivies d’autres périodes à 10% ou sans travailler.

– Etc.

.

Bien entendu cette désorganisation du travail entraîne des conséquences désastreuses pour les conditions de travail et la sécurité des soins.

– Le syndicat relève régulièrement la présence d’une seule infirmière pour 18 patients dans le service de chirurgie car la seule aide soignante supposée l’aider est appelée hors du service pour brancardage ou pour aller chercher des résultats d’analyses.

– Au service de soins de suite et de réadaptation (SSR) ce sont les 5 infirmières qui sont arrêtées pour raison de santé. Cela n’inquiète pas la direction. Des plannings sont établis au jour le jour en appelant des infirmières des autres services. Les agents sont victimes du syndrome d’épuisement professionnel (Burn out)

– Dans les services de pneumologie, médecine et chirurgie, qui comptent entre 18 et 22 lits, il n’y a plus qu’une ASHQ et lorsqu’il y a une absence elle doit travailler seule sur deux services. De plus, dans cet établissement, les ASHQ, censés ne s’occuper que de l’entretien des surfaces, sont chargés de la distribution des repas et de l’aide à la prise du repas des patients.

.

Cette direction d’hôpital poursuit son massacre en toute impunité. Faut-il un mort pour qu’elle comprenne ?

Le centre hospitalier de Saverne n’est malheureusement pas le seul à ne pas respecter la réglementation. Et le gouvernement avec la loi sur le travail veut donner encore plus de droits aux entreprises, aux directeurs pour se libérer des contraintes qui pèsent sur l’organisation du travail ! Ca va mal finir !

La fédération FO des services publics et de santé intervient auprès du ministère de la santé pour que de tels agissements cessent immédiatement.

A défaut,

Comment ne pas craindre le pire ?

.

 

cet article au format PDF pour diffusion

.

5 comments for “Le non respect du droit à l’hôpital ! Faut-il des morts pour réagir ?

  1. dub
    19 mai 2016 at 0 h 44 min

    Beaucoup de similitudes dans notre CH de l’Aveyron… Pour notre Directeur tout ceci est normal puisque cela se fait un peu partout dans les hôpitaux ! Pourquoi arrêter ? C’est le nivellement par le bas. A croire qu’ils se refilent les combines pour faire toujours pire. La transgression des lois et de nos droits est devenu la norme. Comment s’en sortir ?

  2. boutinon
    23 mars 2016 at 23 h 57 min

    il me semble que les syndicats peuvent poursuivre l’hôpital devant le tribunal administratif.

    il me semble que les personnels à titre individuel peuvent poursuivre l’hôpital pour non respesct de la législation.( décret 2002-9 )en utilisant leur protection juridique.

    Vous pouvez aussi signaler tous ces dysfonctionnements qui obligatoirement affectent la qualité des soins et la prise en charge des patients. Vos correspondants sont le RU ( représentants des usagers). Vous pouvez aussi pour les mêmes raisons alerter le CISS régional et national ( Collectif Interassociatif Sur la Santé).

    Vous pouvez aussi vous adresser aux responsables du suiviet de l’application des instructions ou circulaires émanant de la DGOS. Leur nom figure sue ces documents.

    Vous pouvez aussi alerter la HAS qui est chargé du suivi et de la certification des établissements de santé.

    Et si toutes ces démarches ne servent à rien, vous transmettez le dossier à la presse.

    Bon courage…

    Patrick BOUTINON ( association le lien )

    • Garnier
      24 mars 2016 at 9 h 18 min

      Mon bon Monsieur je crois que vous ne mesurez pas le niveau de la jungle hospitalière. Les tribunaux administratifs sont saisis, la HAS est alerté, la Ministre est au courant, les usagers observent, mais la seule chose qui compte c’est de rester dans la cadre du budget qui est imposé par le parlement via les Agences Régionales de Santé.
      Pour illustrer cet état parcourez les articles du blog et vous constaterez que l’hôpital est devenu une zone ou le droit ne passe pas. exemple (http://fo-sante.org/2016/01/directeur-dhopital-attention-a-vos-chemises/)
      Pour la majorité de la presse seuls les morts et les suicides sont remarquables.
      Merci de vos encouragements.

      Merci de vos encouragements.

      • patrick boutinon
        24 mars 2016 at 20 h 19 min

        Vu les nombreux dysfonctionnements concernant notre système de santé et par conséquent la qualité des soins et de la prise en charge des usagers, je me suis engagé dans le CISS Poitou charente dont je suis un membre du conseil d’administration. La finalité étant d’améliorer la qualité des soins et de la prise en charge des usagers. Dans ce domaine vous pouvez compter sur notre bienveillance.

        Amicalement

        Patrick

  3. 22 mars 2016 at 0 h 18 min

    qu’estce qu’on attend pour aller tous ensemble chez Touraine?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *