Un contractuel déterminé !

(article publié le 29 aout 2012 mais qui conserve toute son actualité, même si le nombre de contractuels a encore fortement augmenté)

Joël est , technicien supérieur contractuel depuis de nombreux mois. Il a été embauché pour le service qualité du centre hospitalier. Ses compétences sont remarquables. Elles sont d’ailleurs remarquées puisque la direction lui confie des tâches de plus en plus complexes.

Le terme de son CDD est fixé au 31 août 2012.

En six mois il est le dernier « survivant » des 4 agents qui travaillaient dans ce service. Ils sont tous partis ! Rien n’y fait ! La direction observe mais ne remet pas en cause l’organisation désatreuse du service. L’autorité ne pouvant compenser les insuffisances les agents s’épuisent et partent.

Au mois de septembre les experts visiteurs de la Haute Autorité de Santé viennent dans l’établissement pour l’accréditation. La Direction a demandé à Joël de rester.

Non, Joël a décidé d’honorer la fin de son contrat jusqu’au 31 août pas un jour de plus.

D’abord le cadre, puis le chef du cadre, puis le directeur du chef du cadre… tous l’ont supplié de rester. Non, Merci beaucoup ! Joël sait parfaitement qu’une fois les experts partis, son contrat ne vaudra plus rien.

A ne rien valoir, il vaut mieux le faire valoir ailleurs !

DG

.

Il y aurait 144 921 contractuels

dans la fonction publique hospitalière

Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole sur les agents non titulaires (ANT) du 31 mars 2011, le Ministère a conduit une enquête auprès d’un échantillon d’établissements, représentant 70% de l’effectif total des agents contractuels de la Fonction Publique Hospitalière.

  • 69,3 % des 43 725 CDI seraient titularisables, soit 30 301 agents,

  • – 13,5 % des 101 196 CDD seraient titularisables, soit 13 661 agents.

Le document Force Ouvrière de 4 pages, vous en expose les principaux éléments ici.

.

2 comments for “Un contractuel déterminé !

  1. Franck
    30 novembre 2016 at 17 h 06 min

    ça craint

  2. Pionnier A
    29 août 2012 at 19 h 13 min

    une question reste en suspend celle du temps de travail des CDI ou CDD on est à l’époque du partage de l’emploi, j’ai vu dans mon local syndical une psychologue à 50 % obtenir un CDI disant « je suis contente j’ai la sécurité de l’emploi mais je ne peux pas emprunter, pire on m’a signalé que j’étais soumis à la même règle que les Titulaires sur le cumuls d’emploi ….. » mais j’en ai vu d’autresssss gagnant moins que 800€/mois, faisant de la survie au quotidien.
    combien de temps partiel ? la sécurisation peut-être faite via un CDI mais demeure la chose essentiel: la précarité!
    vivre à ce jour avec 1100 € est très très dur et je sais de quoi je cause, alors vivre avec moins n’est pas supportable.

    un vrai travail, un vrai salaire, un vrai statut !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *