RPS des agents contractuels 3 : La mauvaise qualité des rapports sociaux, le conflit de valeur et l’éthique professionnelle.

Tout-va-bien

Après avoir exposé le risque de l’intensité du travail qui s’abat sur les agents contractuels, les exigences émotionnelles et le manque d’autonomie , cet article présente le risque provoqué par la mauvaise qualité des rapports sociaux et les conflits de valeurs et d’éthique professionnelle.

Comme indiqué dans l’introduction de cette série de 4 articles (voir ci-dessous), les agents contractuels de la fonction publique hospitalière méritent toute notre attention, d’autant plus aujourd’hui lorsqu’ils sont montrés du doigt comme les premières victimes du libéralisme annoncé ! (- 500 000 agents publics) Pour les libéraux, et ceux qui les portent, les contractuels doivent être expulsés, pour FO et ceux qui nous soutiennent, ils doivent être intégrés.

N° 4 : la mauvaise qualité des rapports sociaux :

Le rapport à l’autre est essentiel en matière de qualité du travail. La motivation résulte essentiellement de l’intégration dans un collectif de travail et la reconnaissance du travail que l’on exécute avec application.

Sans rapport à l’autre, sans soutien social, sans ce regard qui récompense, sans cette phrase qui encourage, le travail devient insipide et se transforme en source de mal-être. Sans parler du rapport avec la hiérarchie, qui revêt souvent un caractère totalitaire, le rapport qu’entretien l’agent contractuel avec ses collègues est souvent difficile. Les exigences sont telles que personne ne prend le temps de s’adresser à l’autre. Pire ! Le contractuel qui débarque dans un service doit s’adapter au plus vite aux contraintes et s’il n’arrive pas à réaliser son travail dans les mêmes conditions de temps et de qualité alors il est vécu comme une charge qui s’additionne aux autres.

Cette mauvaise qualité des rapports sociaux, qui est devenue une constante à l’hôpital, est exacerbée pour les agents contractuels. Encore un risque psychosocial qui s’additionne aux autres.

(article détaillé de ce risque pour l’ensemble des agents : ICI)

.

contraintesN°5 : Le conflit de valeur et l’ethnique professionnelle :

Le collège d’expertise, qui a recensé les six facteurs essentiels des risques psychosociaux qui sont repris dans cette série d’articles, indique dans son rapport qu’il y a la souffrance éthique chez le travailleur lorsque la demande de faire est en opposition avec ses normes professionnelles, sociales ou subjectives, compte tenu de la nature du travail à réaliser ou encore du temps et des moyens dont il dispose.

De là découle le conflit éthique, une qualité empêchée, un travail inutile. Ce risque n’est pas propre aux agents contractuels mais à l’ensemble des catégories de personnel. Ce qu’il y a de certain c’est que, confronté à ce risque, l’agent contractuel à moins de moyens que les autres pour le surmonter.

.(article détaillé de ce risque pour l’ensemble des agents : ICI)

.



rps-cdd-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *