HERAULT Hôpital de Sète « Quand les hospitaliers sètois refusent un nouvel effort !”

Avec 3,8 M€ de déficit en 2016, 71 M€ de dettes, les HBT (Hôpitaux du Bassin de Thau) sont dans le rouge. L’Agence régionale de santé estime insuffisant le nouveau plan de rigueur, alors que 32 postes doivent être supprimés. Ces dernières années, 80 postes ont déjà été supprimés, compliquant les conditions de travail des agents et le service public rendu aux usagers.

FO et CGT depuis la fin du mois de juin avec les personnels, les deux principaux syndicats des personnels des Hôpitaux du Bassin de Thau (HBT), refusent les nouveaux efforts demandés par l’ARS.

A cause d’un déficit reparti à la hausse en 2016 – 3,8 M, et d’un endettement très lourd (71 millions d’€), le conseil de surveillance a établi un plan de redressement pour la période 2017-2019. Ce plan, qui faisait suite au rejet du budget prévisionnel 2017 par l’ARS (Agence Régionale de Santé), préconise 5,2 Millions d’économies par an, avec la suppression à nouveau de 32 postes (plus de 40 pour FO et CGT). Mais pour l’ARS, c’est encore insuffisant : il en faudrait 7 pour revenir à l’équilibre budgétaire.

Plus de 400 agents des hôpitaux du Bassin de Thau ont manifesté mercredi 5 Juillet devant la mairie de Sète, contre ce nouveau plan social

« Nous refusons que les personnels soient une fois de plus les otages de cette mascarade et que la population du Bassin de Thau ne puisse plus bénéficier de soins de qualité et de proximité », déclare l’Intersyndicale. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour FO, la procédure Copermo « est la première étape avant la mise sous tutelle des HBT, malgré les efforts considérables que leurs agents ont fait ces dernières années, malgré les 3 CREF (Contrat de retour à l’Equilibre Financier) successifs, qui ont entrainé la suppression de 80 postes, et qui n’ont fait que rendre la situation financière de l’Etablissement encore plus désastreuse ».

FO a décidé de ne plus siéger à aucune instance de l’établissement tant que l’ARS n’aura pas reçu ses représentants. Une pétition est en ligne.

http://www.mesopinions.com/…/sauvons-hopital-public-s…/31172

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 comment for “HERAULT Hôpital de Sète « Quand les hospitaliers sètois refusent un nouvel effort !”

  1. Christophe
    26 juillet 2017 at 14 h 45 min

    Une fois de plus le dictat économique joue les arbitres, les technocrates se fichent des conditions de travail des personnels, quand vont-ils comprendre que les services publics ne sont pas là pour avoir une rentabilité mais apporte un service à la population et ce quel que soit sa situation social, ou économique. Le mot République ne doit pas être utilisé que pour des raisons électoralistes.

    Courage Camarades amitiés syndicalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *