Hospitaliers ! Ne rien lâcher !

hop-ca-suffit

.

Aujourd’hui ce sont les personnels des hôpitaux de Paris ! Hier c’était les hospitaliers de Cherbourg qui se mobilisaient !

Ils dressent un mur contre l’inacceptable et qui, grâce à une mobilisation importante des personnels, conduit la direction du plus gros centre hospitalier de France à réformer ses propositions qui remettent en cause les droits des agents.

La direction du centre hospitalier (Cherbourg-Valognes), imposait un plan social qui supprimait la moitié des jours RTT, l’étalement plus important des congés, la réduction des effectifs dans les services, etc. De plus, cet établissement compte 600 contractuels sur 2 200 agents soit plus de 27% des effectifs. Ce constat atteste que la précarité est devenue un mode de gestion qui fait reposer sur le seul personnel les économies imposées par le gouvernement via les Agences Régionales de Santé. (ARS)

A Cherbourg les personnels n’ont pas accepté !


Un audit diligenté par l’ARS a pourtant relevé de nombreuses problématiques médicales mais la direction s’en prend aux seules mesures qui pèsent sur les agents, les effectifs et le statut des personnels, d’où la réaction des syndicats sous l’impulsion de FO (majoritaire).

Une direction qui campe sur ses certitudes et incapable de négocier !

Alors ils bougent !

  • Boycott de toutes les instances,
  • Débrayage avec une mobilisation de 600 agents pour bloquer le bureau du directeur,
  • Barbecue géant avec toujours 600 agents sous les fenêtres de la direction
  • Interpellation des médecins amorphes
  • Rencontre avec l’ARS qui justifiait les économies !!!
  • Grève dure avec toujours une forte mobilisation
  • Manifestation publique de plus de 1 200 personnes dans les rues de Cherbourg
  • Entrevue avec le président du conseil de surveillance qui a dénoncé le projet de protocole en demandant au directeur de revoir sa copie
  • Intervention du Président des médecins (CME) pour dénoncer les conditions de travail des agents
  • .etc.

La direction campe toujours sur ses positions !


Alors les syndicats sollicitent les élus locaux, l’ancien député Ministre du budget sans réponse !

Les élus locaux, 2 députés, un sénateur et le maire de Cherbourg, se sont adressés la ministre de la Santé. Les syndicats reprennent les négociations en faisant des propositions sur la baisse des coûts de l’intérim médical, sur la mise en œuvre des recommandations de l’audit sur les organisations médicales ! Mais rien ne bouge !

Les personnels ne lâchent rien !

  • Le CHSCT commande une expertise sur la réorganisation du travail que le directeur va contester devant le tribunal par deux fois ! débouté !
  • Création d’une pétition en ligne et distribution au marché pour mobiliser la population.
  • Conseil municipal envahit par 200 agents

L’ARS est venu sur place pour tenter de restaurer le dialogue, mais surtout pour demander aux agents d’être raisonnables ( !!!) ce qui n’a convaincu que la seule CFDT sortie de l’intersyndicale en acceptant la perte des RTT!

Les autres syndicats établissent alors un barrage filtrant à Cherbourg provoquant un blocage complet de la ville. Un grand feu de « joie » devant la mairie pour exprimer le ras de bol des agents a marqué la population!

L’IGAS s’en mêle !

Les syndicats (hors CFDT) obtiennent gain de cause de la part de la ministre de la Santé qui ordonne au directeur de suspendre son plan d’économie et qui confie une mission de médiation à l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales)

Mais 7 mois après, en janvier 2015, le rapport publié contient des mesures qui sont pires que celles du directeur !!!

 

La colère remonte. Nouvelle mobilisation des personnels.

L’ARS demande de reprendre le chemin de la négociation. FO accepte à la condition que cela ne soit pas le même simulacre des précédentes négociations. L’ARS accepte et s’engage.

Après plusieurs séances de négociations entre ARS, direction et syndicats, une feuille de route est actée qui permet de sauvegarder les principales revendications des syndicats notamment les jours de RTT, le maintien du niveau 3 de la maternité, et un engagement pour réduire la précarité dans l’établissement.

Ne jamais rien lâcher !

Il existe toujours d’autres solutions que de concentrer les plans de restructurations sur les seules dépenses de personnels ! Cet article traite de Cherbourg mais de nombreux autres établissements ont obtenu gain de cause en se mobilisant.


Alors, à Paris comme à Cherbourg, il ne faut rien lâcher !

 

Cet article au format PDF pour diffusion

 

 

25juin2015

2 comments for “Hospitaliers ! Ne rien lâcher !

  1. kebira
    10 juin 2015 at 10 h 25 min

    LES AGENTS SONT DÉMOTIVÉS ET ENCORE PLUS DEPUIS LE PASSAGE EN 12H DANS TOUS LES SERVICES DE L HÔPITAL DE LA CHIRURGIE AUX SERVICES DE MÉDECINE ET DANS LES SSR ET EHPAD.
    c’EST UNE CATASTROPHE…..
    pour autant ils ne se mobilisent pas ……comme anesthésiés…..

    je pense tout de même que la goutte qui fera déborder le vase va être celle de trop et que les réactions vont être ……

    attention!!!!!

  2. VASSY Isabelle
    9 juin 2015 at 6 h 32 min

    bonjour à tous,

    Nous en avons tous marre. Les gens sont démotivés et ne s’y retrouve plus dans leur métier.
    Et, on nous parle de prévention des risques professionnels dans les établissements de santé.
    Mais, un peu de bon sens !
    On développe plus d’agence régionale de santé et on ferme des hôpitaux, ou on les appauvrit jusqu’à ce que le personnel s’asphyxie !
    Nos salaires sont une vrai dégradation des conditions de travail et supprimer les RTT sur les hôpitaux est suicidaire Mme La Ministre de la Santé. ÇA SUFFIT ! Mai 68 cela vous parle à tous !

Répondre à kebira Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *