LES AGENTS DES EHPAD DE LA REGION CAPDENACOISE SE MOBILISENT POUR DENONCER LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL et LE MANQUE D’EFFECTIFS

Depuis plusieurs semaines, les personnels de différentes EHPAD du département de l’Aveyron, plus précisément de la région de Capdenac avec Force Ouvrière manifestent leur ras le bol concernant le manque d’effectifs ainsi que toutes les conséquences qui s’en suivent (pbs de congés, augmentation des arrêts maladie, démotivation, surcharge de travail, défaut de prise en charge…). Ces baisses d’effectifs font suite à des baisses de dotation budgétaire. Aujourd’hui faute de moyens suffisants, le statut n’est plus respecté, et les conditions de travail sans cesse dégradées. Après des pressions sur les agents, des demandes de RDV refusées par la direction et les tutelles (ARS), des intimidations, les agents ont décidé de passer à l’action. Plus de 50% des personnels étaient en grève le 24 février dernier, soutenu par les familles des résidents.

 

Christine Robert (secrétaire de GD de l’Aveyron) décrit la situation : « Depuis le 01/01/2016 nous constatons la suppression de deux postes

Aides-soignants par jour.

Au 01/01/2016 il y avait : – 5 AS en poste matin, 4 AS en poste du soir et un AS en poste coupure.

Deux mois plus tard, l’horaire coupé est supprimé pour pallier à un Absentéisme grandissant (11 arrêts de travail à ce jour dont 1 accident de Travail), dû à la dégradation des conditions de travail.

Comme remède palliatif la direction propose à la validation lors d’un CTE au Mois d’octobre une organisation :

– 5 AS en poste du matin et 3 AS en poste du soir, pour une mise en application en force au 01 décembre 2016.

Malgré ce constat alarmant, le temps consacré aux résidents diminue de mois en mois. Pour exemple une aide-soignante doit prendre en charge seule 12 Résidents chaque matin. Le soir, chaque aide-soignante prend en charge 20

Résidents (le temps moyen pour l’aide au repas étant inférieur 15 minutes pour certains.), 52 résidents à mettre au lit à 3  aides-soignantes en deux heures de temps ce qui fait 7 minutes en moyenne (déshabillage, passage aux

toilettes et coucher avec lève malade )et reste 6 à 8 résidents pour les veilleuses de nuit.

Cette organisation a été bâtie s’en tenir compte des remplacements des congés annuels des agents avec un cycle de travail d’un weekend sur 2 travaillé, des journées de travail réduites à 7h et la directrice refuse que les weekends travaillés soient posés en congés, les agents ne pouvant

bénéficier d’une semaine complète ou deux pour partir en famille. Par la presse reçue par la directrice le jour de la grève, celle-ci avoue une manque d’effectif de 3 postes par site. Cette direction refuse toute négociation et RDV. Tract diffusé le 24 02 2017 Les autorités de tutelles restant absentes à nos appels et courriers.  »

Les personnels déterminés avec Force Ouvrière ne baissent pas les bras et continuent le combat. FO est en attente d’une rencontre avec la DT ARS. Les médias relayent par articles et reportages ce mouvement qui prend de jour en jour un peu plus d’ampleur. Ne lâchons rien, continuons le combat !

 

 

1 comment for “LES AGENTS DES EHPAD DE LA REGION CAPDENACOISE SE MOBILISENT POUR DENONCER LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL et LE MANQUE D’EFFECTIFS

  1. CORTINOVIS
    17 mars 2017 at 11 h 39 min

    bravo à vous mes camarades FO vous êtes confrontés aux mêmes difficultés que nous en Haute-Marne et je suis contente de voir que vous avez arrivé à vous mobiliser

    c’est l’union qui fait la force Nous venons de faire signer une pétition dans notre établissement + de 120 SALARIES titulaires contractuels CDI SONT SIGNATAIRES de cette pétition et rejoignent les convictions FO
    alors continuons de nous mobiliser
    et refusons de valider un système de soins pour nos anciens qui est LAMENTABLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *